My interview for RTBF.be


27.04.10 – 15:03

http://www.rtbf.be/info/media/jeux-video/jeux-video-nous-avons-teste-le-projet-natal-de-microsoft-211413

Jeux vidéo: le projet Natal ou jouer sans manette

 

A quelques semaines de la grande messe des jeux vidéo E3, Microsoft fait le forcing sur son atout du moment : le projet Natal. Nous avons pu découvrir la bête lors d’une démo à peine plus évoluée que celle présentée ultérieurement à la presse.

C’était une séance de rattrapage des plus utiles pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité de la Xbox 360.

Le projet Natal, qu’est-ce que c’est ?

Si la concurrence préfère se focaliser sur un accessoire “en main”, Microsoft surprend et décide de ne sortir rien de plus qu’une caméra. Mais pas n’importe quelle caméra : le petit boitier est pourvu d’un objectif capable d’analyser un environnement en 3D, d’un micro et d’un capteur infrarouge (si l’envie nous prenait de jouer dans le noir). Disposé devant le téléviseur, ce petit périphérique permettra d’utiliser son corps comme manette de jeu.

Mais ça sert à quoi ?

Les applications du projet Natal sont variées. D’un coté, il sera possible de jouer à des jeux “casuals” qui mettent en scène des parties de bowling, de tennis, etc. D’un autre côté, les joueurs pourront bénéficier du périphérique pour accroître l’immersion dans des jeux plus sérieux (pour un lancer de grenade dans un FPS par exemple). La reconnaissance faciale permettra quant à elle de connecter un joueur à son profil ou pour certains jeux où les émotions du joueur seront nécessaires. Le micro pourra notamment permettre de lancer la lecture d’une vidéo ou de communiquer par visioconférence. Ajoutons à cela la navigation dans les menus sans manette et notre bonheur est complet.

Natal impressionne-t-il ?

Autant être franc, le jeu présenté n’était pas des plus palpitants. Planté devant la caméra, le but du joueur était de frapper dans une balle pour faire tomber des caisses. Mais l’attrait de cette démo technique réside dans les qualités technologiques de Natal. En effet, le résultat est bluffant. Les mouvements sont transposés à l’écran avec énormément de réalisme et la 3D est très bien gérée. On pourrait noter une légère latence des mouvements et quelques problèmes au niveau de la transposition sur les avatars des articulations du joueur (et des mains) mais ces problèmes sont assez faibles et peuvent toujours être résolus d’ici la sortie en magasin. Il semblait difficile pour Microsoft d’en mettre plein la vue à la presse spécialisée à l’heure où le motion gaming est devenu la priorité de la majorité des plateformes. Pour le moment, le pari est tenu et l’on a hâte de voir ce que le projet Natal donnera une fois le développement terminé. Réponse à l’E3 ? En tout cas on l’espère…

David Merzel : “Nous tenons aux core gamers”

David Merzel occupe le poste de Country manager Entertainment & Devices division pour Microsoft Belux. Pour lui, le motion gaming ne doit pas se développer au détriment des jeux plus traditionnels :

Toutes les consoles de salon auront bientôt leur propre système de “motion gaming”. Pensez-vous que le projet Natal puisse faire la différence ?

“La force de Natal réside dans le fait qu’il n’y a plus de manette. Le joueur est son propre périphérique et n’est donc plus limité au gameplay traditionnel. Notre volonté est de rendre le jeu vidéo encore plus accessible au public.”

Dans le futur, Natal pourrait-il tuer le pad traditionnel ?

“Absolument pas. Si, chez nos concurrents, les joueurs sont parfois contraints de s’adapter aux nouveautés apportées à la manette (comme pour la Wii, ndlr), nous préférons simplement accroître les possibilités de la console. Nous ne tenons pas à nous concentrer uniquement sur les applications les plus évidentes du projet Natal.”

Donc, il y aura toujours des jeux pour les joueurs confirmés…

“Bien sûr! Nous tenons aux core gamers! C’est eux qui ont permis à la Xbox 360 d’avoir du succès depuis maintenant cinq longues années. Il serait impensable de les laisser tomber. Nous continuerons à produire des jeux de qualité comme nous le faisons depuis toujours. Il suffit de regarder le planning des sorties pour se rendre compte de la place que nous leurs réservons. Et si le projet Natal permet aux joueurs occasionnels de découvrir le jeu vidéo en général, c’est encore mieux !”

Hans Reinarz : “Microsoft gardera le contrôle”

Chargé de présenter le projet Natal à la presse, Hans Reinarz s’est également prêté à l’habituel jeu des questions – réponses. Après avoir travaillé pour Sony, il travaille maintenant pour Microsoft depuis environ deux ans et demi. Pour lui, les jeux compatibles avec Natal devront être rigoureusement contrôlés.

Microsoft nous promet notamment une reconnaissance faciale et vocale grâce à Natal. Ces promesses pourront-elle être tenues?

“Tout ce qui fut présenté dans la vidéo de promotion est possible. Ces différentes pistes sont actuellement en développement. Quelques exemples, comme le jeu Milo, étaient déjà présentés à l’E3 en 2009.”

Ces avancées technologiques ne seront-elles pas freinées par les performances de la machine?

“C’est toute la beauté de la chose : Natal dispose de son propre firmware intégré. Grâce à cela, toutes les Xbox 360 pourront l’utiliser. Nous ne seront désormais plus limités par le software mais bien par le lieu où l’on joue.”

Si les possibilités sont illimitées, ne risquez-vous pas d’être victime de certaines dérives?

“Nous sommes évidemment conscient des risques et c’est pour cela que Microsoft contrôlera minutieusement tous les jeux qui seront compatibles avec Natal. Cela peut sembler extrême de notre part mais nous ne tenons pas à ce que le marché des jeux soit pollué de petits jeux de mauvaise qualité qui pourraient dégoûter les joueurs.”

Mais cela pourrait également tuer le portage des jeux sur les différentes plateformes existantes. Natal serait-il contre le multi plateforme?

“Pas du tout mais nous sommes, pour le moment, les seuls à proposer cette nouvelle façon de jouer. Les technologies utilisées sont tellement différentes chez les constructeurs que, pour l’instant, on ne peut spéculer qu’en termes d’exclusivité.”

Massimo Terranova

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s